MDT 2013 – Personnalisation d’un partage de déploiement (partie 1)

Faisant suite aux articles présentation et installation partie 1, partie 2 et partie 3, cette série d’article se concentre sur la personnalisation d’un partage de déploiement au travers de ses deux fichiers clés : bootstrap.ini et customsettings.ini. Ce premier article traitera de Bootstrap.ini et vous donnera accompagnera dans une configuration silencieuse de Windows 10.Le fichier BootStrap.ini ne sert que lors du boot PE : il procure des informations basiques à la machine et lui permet de se connecter au partage de déploiement. Pour cette raison, tout changement apporter au fichier BootStrap.ini requiert de mettre à jour le fichier LiteTouchPE.wim et de l’updater sur WDS.

Le fichier Bootstrap.ini permet de configurer les écrans bienvenu, déploiement et compte d’utilisateur. Les autres écrans sont gérés par le fichier customsettings.ini.

Le fichier est constitué de deux sections principales : Settings et Default. En réalité, il est possible de créer des sections personnalisées : cela vous permet de configurer des options différentes en fonction de l’environnement d’exécution de l’installation (son adresse mac, le type de matériel, sa passerelle par défaut…). Dans le contexte actuel, nous ne nous concentrerons que sur l’existant et y ajouteront les éléments nécessaires à la personnalisation de notre déploiement.

La section settings est obligatoire : elle doit impérativement contenir l’entrée priority=… , qui doit contenir une séquence de nom de section présente dans le fichier, séparée par des virgules ; la séquence sera jouée dans l’ordre (de gauche à droite). Notez que le nom d’une section peut également être une variable. Comme nous n’avons qu’une section à configurer pour cet article, Priority=Default suffira.

La section default (ou tout autre section que l’on pourrait créer) peut accueillir les informations suivantes :

  1. SkipBDDWelcome (accepte les valeurs yes ou no, yes permettant de ne pas afficher le message de bienvenu), nécessite impérativement la présence du paramètre
  2. DeployRoot (Chemin UNC vers le partage de déploiement, aka \\MonServeur\MonPartage. Ce paramètre est normalement définie lors de la création du partage de déploiement), quelque soit la valeur indiquée.
  3. KeyboardLocale (fr-FR pour le français. Spécifie la langue du clavier).
  4. Ce point sera traité dans un autre article.

  1. L’écran ne sera pas affiché si les options 2, 3 et 4 sont renseignés.
  2. UserID (le sAMAccountName de l’utilisateur devant s’authentifier sur le partage de déploiement).
  3. UserPassword (Mot de passe de l’utilisateur. Si cette valeur n’est pas indiquée, le programme le demandera dans une fenêtre de pop-up).
  4. UserDomain (le nom NetBios du domaine Active Directory de l’utilisateur devant s’authentifier sur le partage de déploiement, ou Localhost si vous souhaitez vous authentifier avec un compte local du serveur MDT).

Pour permettre donc une installation automatisé avec le compte de service créé dans les articles précédents, le fichier Bootstrap.ini sera écrit ainsi :

[Settings]
Priority=Default

[Default]
DeployRoot=\\MonServer\MonShare$
UserID=svc.mdt
UserPassword=*MonMotDePasse*
UserDomain=demo
KeyboardLocale=fr-FR 
SkipBDDWelcome=YES 

Le fichier faisant partie intégrante de l’image de démarrage (LiteTouchPE_x64.wim), il sera nécessaire de regénérer le fichier, puis de le mettre à jour sur WDS :

  1. Faites un clic-droit sur le partage de déploiement et sélectionnez update deployment share
  2. Sélectionnez l’option optimize the boot image updating process
  3. Cliquez sur next deux fois
  4. Une fois le processus achevé, cliquez sur Finish.
  5. Placer le fichier .\boot\LiteTouchPE_x64.wim à un emplacement accessible par le serveur WDS.
  6. Ouvrez la console WDS et placez-vous lsur le dossier image de démarrage
  7. Sélectionnez l’image à mettre à jour, faites un clic-droit dessus et sélectionnez remplacer l’image…
  8. L’assistant s’affiche : indiquez l’emplacement du fichier LiteTouchPE_x64.wim
  9. Suivez les instructions à l’écran en cliquant successivement sur next et en mettant les valeurs de votre choix
  10. Cliquer sur Terminer pour quitter l’assistant de mise à jour puis fermer la console WDS.

 

vous pouvez maintenant tester votre nouvelle image d’amorce : celle-ci doit vous amener automatiquement sur l’écran de sélection d’une séquence de tâches.

Dans le prochain article, nous personnaliserons le fichier CustomSettings.ini : sur le même principe, nous verrons écran par écran les options à renseigner pour rendre le processus autonome.

Lien Permanent pour cet article : https://ms-sec.fr/?p=2689

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.